Article Image
read

TL;DR - Résumé Il y a quelques jours, j'ai participé à un Startup Week-end. J’étais parti pour aider une équipe mais finalement, j’ai présenté ma propre idée qui a été sélectionnée. 50 heures plus tard, le jury a désigné notre équipe comme grand gagnant !
Je vous donne la recette secrète : une organisation sans faille pour présenter ce que le jury attend (un idée validée par le marché, un prototype, un design, une ergonomie et une proposition de valeur liée à un modèle économique).

Une organisation militaire (ou presque)

Dans un Startup Week-end, le temps est notre ennemi. L’avantage, c’est que toute les équipes sont à égalité devant ça.

le programme idéal pour les 3 jours

  • Vendredi soir :
    • bloquer définitivement l’idée
  • Samedi matin :
    • faire les enquêtes pour valider
    • bosser le business model canvas
  • Samedi après-midi:
    • choisissez qui va payer et combien
    • trouvez comment atteindre les clients
    • construisez un prototype
  • Dimanche matin:
    • créer la présentation
    • la répéter 5 fois

Les bonnes armes

Venez équipés, plus vous serez préparé plus vous gagnerez du temps :

  • des post-it, beaucoup de post-it
  • des feuilles et des stylos
  • des feutres effaçables (croisez les doigts pour avoir un tableau blanc à dispo)
  • de la patafix (pour coller des feuilles sur les murs)
  • un compte Google pour créer un Drive partagé
  • multi-prises (l’électricité, c’est la vie)
  • bien sur, des ordinateurs….

Quelques ressources :

  • Des logiciels/sites de prototypage (apps, site, bot, imprimante 3D….)
  • Apprenez à maitriser Google Forms et Google Slides
  • Logiciel de montage vidéo
  • Bibliothèque d’icônes : FlatIcon
  • Bibliothèque de photos : Unsplash
  • Outil sélection de couleurs Coolors.co

Principes d’organisation

Je ne vais pas vous rappeler que le temps est votre ennemi, je vous l’ai déjà dit. Il est excessivement important de ne pas le perdre de vue et d’avancer sans jamais reculer.

Pour l’oganisation, je me suis inspiré de la méthodologie « Design Sprint » de Google Venture :

  • il y a un décideur, après discussion c’est lui qui fait les choix et ils sont incontestables, (rien de pire d’un mauvais compromis.)
  • chaque étape est validée définitivement, sans possibilité de revenir en arrière,
  • chacun présente ses idées, et on ne débat pas à ce moment, on écoute et on note sur les post-it,
  • pas de stress, tout le monde est là pour passer un moment sympa,
  • pas de perfectionnisme

Il y a des étapes où vous travaillerez tous ensembles et d’autres où vous vous répartirez le travail : dans tous les cas, ne laisser jamais personne à l’écart, et utiliser le travail de tout le monde dans le rendu final (tant que possible). Encore une fois, l’enjeux n’est pas vital, si vous ne gagnez pas, ça ne sera pas si grave (mais vous allez gagner de toute façon!)

Le pitch initial

Pour ceux qui ne connaissent pas l’organisation d’un startup week-end : juste après la présentation et l’Icebreaker (pour faire connaissance avec vos voisins dans la salle), ceux qui veulent vont pitcher une idée pour essayer de convaincre et obtenir des votes.

Sur cette partie, je n’ai pas de conseils décisifs, j’ai fait le mien « à l’arrache » . Si vous avez un peu de temps, préparez le correctement pour expliquer (le plus simplement possible):

  1. La problématique à laquelle vous souhaitez répondre,
  2. La solution que vous proposez On vous dira de demander quels sont les profils que vous cherchez pour votre équipe… c’est pas forcément utile.

Par contre, choisissez un nom simple et facilement mémorisable.

Comme je n’avais pas prévu de pitcher, je n’avais pas de nom… Mais j’étais en train de finir de regarder The Good Place (une série sur Netflix), avec un personnage qui s’appelle Eléonore, j’ai nommé mon projet « Éle » en attendant mon tour. Simple et relativement efficace.

Après, tout le monde à 10 minutes pour allez discuter avec les porteurs de projet : soyez sympa, ouvert… tout le monde vote après.

En fonction du nombre de pitcheurs, vous avez plus ou moins de chance d’être sélectionné. Sur 100 participants, il y aura 12-13 équipes de 7 ou 8 participants. A partir de ça et du nombre de pitcheurs, vous saurez quel est votre chance d’être retenu !

Comme j’avais mal pitché (forcément quand on s’est pas préparé), je pensais ne pas être retenu, d’ailleurs je n’avais que 12 votes… mais finalement j’ai été retenu : je devais être dans les derniers certainement !

Après vous allez manger, puis les organisateurs sélectionnent les équipes et les projets sélectionnés pitchent une nouvelle fois avant que les participants viennent pour intégrer votre équipe. Pas de stress sur l’équipe : essayer d’équilibrer mais si vous n’avez pas de développeurs ni graphistes… ça n’est pas grave du tout.

Moi, je n’ai pas vraiment « choisit mon équipe », j’ai pris toute les bonnes volontés. Au final, nous avons fait une super équipe, un seul regret : on n’était que des mecs !

Vendredi soir

Ca y est vous avez votre équipe, il est temps d’attaquer :

  1. faites connaissance,
  2. représentez votre idée tranquillement ,
  3. notez les différents points sur des post-it,
  4. écoutez tout le monde,
  5. notez encore sur des post-it,
  6. classez tout sur un mur en répartition entre « problèmes » et « solutions »
  7. expliquez que vous voulez une idée simple, très simple (<- attention IMPORTANT),
  8. faites les choix sur le problème et la solution que vous allez traiter
  9. validez que tout le monde est d’accord,
  10. présentez le programme du lendemain.

Faites attention de ne pas vous coucher trop tard, le rush risque plutôt d’être le lendemain…

Samedi matin

Vous allez bosser sur le premier point attendu par le jury : la validation de l’idée. C’est assez long, et le résultat peut tout changer, c’est donc la priorité des priorités !

Concrètement, vous allez devoir rencontrer des utilisateurs et des clients potentiels (c’est pas forcément les mêmes…)

  • Faites du qualitatif : prenez le temps de discuter avec eux
  • Faites du quantitatif : faire un questionnaire que vous allez diffuser le plus largement possible (enquête de trottoir, emails de contacts, réseaux sociaux…)

L’objectif de ces entretiens et ces enquêtes est de valider le problème (que plus de 60-70% ont ce problème) et valider l’idée (une grande proportion aimeraient avoir la solution que vous proposez)

Notre projet était éducatif, et nous avions besoin de professeurs de lycée. Lors de mon deuxième pitch, j’ai invité tout ceux qui avaient des parents profs de se joindre à moi. Mon appel a été assez bien entendu, mais surtout une autre porteuse de projet m’a mis en contact avec ses parents, et on a même fait un mini vidéo témoignage que l’on a présenté lors de notre pitch final !
Nous avons fait en plus 3 questionnaires (parents, profs et élèves) et en tout nous avons eu plus de 200 réponses sur la journée : de quoi sortir les premières tendances. (le lendemain, nous avions presque 400 réponses… ça prend du temps !)

Samedi après-midi

Une fois les questionnaires lancés, vous allez pouvoir vous répartir le travail.

Business model canvas

C’est un incontournable des startups weekend… et même de toute présentation de projet. Vous devrez maitrisez cet outil. Téléchargez le PDF et imprimez en plusieurs exemplaires. Business model canvas est un document qui permet de faire le tour de toutes les problématiques d’entreprise liées à une idée. Je rentrerai pas plus dans le détail, vous trouverez énormément de chose dans Google…

Trouvez comment gagner des clients

Deuxième point clé pour le jury : comment vous allez faire pour avoir des clients ! C’est vraiment un problème clé, et un client n’arrive jamais tout seul, il faut convaincre, soit :

  • le client lui même
  • un distributeur
  • ou un prescripteur Vous devrez certainement avoir plusieurs méthodes de conquête de clients, tout simplement parce qu’au début vous n’aurez pas les mêmes moyens qu’au bout de quelques années.

Trouvez qui paye

En général, c’est assez simple une fois que vous avez faire leBusiness Model Canvas : à qui vous apporter suffisamment de valeur pour qu’il ait envie de payer. Et il n’y a que 3 façons de gagner de l’argent :

  • vendre un produit ou un service
  • prendre un commission sur un vente
  • la publicité

Préparez un début de prévisionnel financier montant de la croissance :

  • calculer un nombre de clients potentiels sur votre cible multiplié par le prix moyen pour obtenir les ressources
  • calculer le nombre de salariés necessaire pour gagner des clients et multipliez par 50 000€ pour obtenir les charges

Construisez un prototype

Soyons clair : un prototype, ça n’est pas quelque chose qui fonctionne !C’est quelque chose qui fait « comme si » ça fonctionnait. Un prototype n’est pas une preuve de concept, ni un MVP (Minimum Viable Product) Votre prototype va permettre au jury de comprendre votre produit, de voir comment il fonctionnera, pas de l’utiliser vraiment. Il y a plein d’outil pour faire ça. Vous pourrez consacrer plus de temps au scénario d’utilisation et à l’ergonomie qu’a développer. Entre nous, c’est pour ça que ca n’est pas très grave si vous n’avez pas de développeur dans votre équipe : à la limite c’est même le contraire, des développeurs voudraient développer !

Nous avons proposé une solution basé sur un Chatbot, pour faire la démo nous avons utilisé Botsociety.

Et pour finir la journée, vérifiez sur vous avez tout ce qu’il faut pour remplir votre pitch du lendemain.

Notre organisation a tellement bien fonctionné que nous avions fini à 22h le samedi. Mais nous aurions du commencer à préparer un peu notre présentation, le lendemain nous n’avons pas eu de temps en trop…

Dimanche

Le dimanche, c’est le jour du pitch final… et des répétitions : en général, les organisateurs proposent de passer « à blanc ». Faites le, ça vous permettra de vous tester « dans les conditions du direct » et d’obtenir d’utiles feedbacks pour améliorer votre pitch.

Le plan de votre présentation

Je vous propose un plan de présentation, en fait, je vous impose un plan de présentation. Ne vous posez pas de question, ce plan est (suffisamment) bon. Si vous voulez, imprimez le en grand pour l’afficher dans la salle.

Voir l'intégralité de la présentation sur Google Drive

N’ajoutez pas de slides, ne modifiez pas l’ordre… à moins d’être vraiment certain que ce soit utile.

Comment préparer votre support

Pour préparer votre support de présentation, n’utilisez pas Powerpoint ou Keynote mais Google Slides. Pourquoi ? Parce que vous pourrez bosser tous en même temps sur le support de présentation, et ça, c’est magique !

  • Coté graphique, faites simple : modèle sur fond noir, écriture blanche + 1 couleur pour les titres, ça suffira.
  • Coté contenu, faites simple, aussi : mais là, c’est beaucoup plus dur :
    1. vous allez mettre trop de texte sur vos slides : supprimer en a chaque répétition,
    2. vous allez faire des schémas trop complexes et inutiles : réduisez les schémas,
    3. vous allez peut être faire trop de slides, n’en ajoutez pas par rapport à mon plan, aucune. Si vous êtes tenté… c’est que vous avez mal expliqué les choses.

Répétez 2, 3, 4, 5 fois.

5 minutes, c’est très court pour tout présenter. Vous allez avoir besoin de répéter plusieurs fois pour respecter le chronomètre.

Après avoir testé plusieurs combinaisons, il n’y en a qu’une seule qui marche : vous ne pouvez avoir qu’une seule personne qui parle sur scène.

Dernier conseil : ne lisez pas un seul mot de ce qui sera sur vos slides : c’est totalement inutile, le jury sait lire. Si vous avez prévu de dire un truc : supprimez le de votre slide.

L’heure du pitch arrive

Vous êtes prêt ! Respirez plusieurs fois, utilisez le stress pour vous donner de l’énergie. Vous êtes vraiment prêt, on ne peut plus prêt : ça va se passer formidablement bien.

Annonce des résultats

Vous êtes dans le doute, forcément ! Mais j’en suis (pratiquement) sûr : vous allez gagner.

Petit conseil annexe

Gérez les mentors

Voilà un point compliqué : dans le startup weekend, il y a des mentors qui sont là pour vous aider à améliorer votre idée. Ce sont toujours des gens expérimentés, plein de bonnes volontés (j’ai été mentor une fois !) Le problème, c’est qu’ils tombent toujours au mauvais moment… et vont vouloir vous parler de sujets qui n’en sont pas pour vous à ce moment là.

Quelques conseils :

  1. désignez un pitcheur pour mentors, qui expliquera aux mentors ce que vous faites en 5 minutes, et lui seul discutera avec eux (les autres pourront continuer à avancer),
  2. stockez des questions, ou des points à valider avec eux : ils veulent aider, alors exploitez les vraiment,
  3. si ça n’est vraiment pas le moment, n’hésitez pas à leur dire gentiment et éventuellement leur proposer de revenir un peu plus tard.
Blog Logo

Olivier Martineau

Ermite, extraverti, entreprenant et curieux


Published

Image

Olivier Martineau

Les 9 vies, c'est un minimum.

Back to Overview