Le sport, c'est un truc de geek

Pas sportif pour un sou, je m’y suis mis depuis quelques mois. Je souffre souvent, mais curieusement, je sens une sorte d’addiction arriver. Je n’ai pas couru depuis 2 jours, et là j’ai hâte de faire ma séance demain.

===

En fait, j’y trouve plusieurs satisfactions :

  • un sentiment de «se faire du bien» avec une progression rapide,
  • et le plaisir de jouer avec des gadgets pour geek :-D

Run forrest run

Franchement, je n’ai jamais été sportif. Lors des «cross» scolaires, je me battais pour être dernier contre mon pote Laurent. Et encore, je ne suis pas certain qu’on ne coupait pas par les chemins de traverse pour raccourcir la distance ! Je n’ai jamais réussi à tenir plus d’une saison sur n’importe quelle activité où mes parents m’avaient inscrit (tennis, basket et je ne suis quoi d’autre).

Pourtant, je me suis laissé tenter par mes associés, mes collègues et ma femme… et je me suis inscrit à une salle. Des paris ont été pris sur le nombre de semaines durant lesquelles j’allais être assidu (entre 2 et 12 semaines maximum, sympa les copains !)

Et cela fera bientôt 6 mois que je me suis mis au sport. Sur cette période, j’ai pratiqué plus d’heures que sur le reste de ma vie… Étonnamment, c’est plus facile que ce que j’imaginais. La progression régulière apporte une vraie satisfaction. Chaque session, moins de douleurs sont ressenties, les durées sont plus longues, je vais plus vite…  C’est donc possible - même si cela me semblait dur, voire impossible - de se mettre au sport quand on est au niveau zéro !

En ce moment, je me prépare pour un chalenge : courir les 10Km de Rouen (et arriver, entier, debout, pas sur une civière…). 10Km, c’est courir 1 heure relativement vite, ou 1h15 plus tranquillement : mon objectif est entre les deux.

Pour faire ces 10Km, je me prépare. J’ai 6 semaines pour le faire, la course étant le 13 octobre. Et pour me préparer… je me renseigne sur le net, évidemment. J’y trouve plein d’infos mais surtout je découvre tous les gadgets qui peuvent accompagner le joggeur ! Et quel bonheur… il y en a une quantité. Me voilà donc transformé en geek joggeur : de quoi encore prolonger mon intérêt pour la discipline.

Je pense que la plus grande partie des joggeurs sont des fans de technologie. Rien qu’à voir le tapis de course à la salle de sport, j’aurais du m’en douter : là où le rameur a un malheureux écran LCD noir et gris de 3 pouces de diagonale, le tapis de course possède un écran tactile couleur 10 pouces avec connexion iPhone (je vous jure !)

L’App Store de l’iPhone est aussi un repère de joggeur : toute une vie ne suffirait pas pour tester pour les applications dédiées à la course. Alors j’ai commencé à tester les plus connues : Runkeeper et Nike +. Le problème, c’est que j’ai la moitié de mes copains sont sur l’un et l’autre moitié… sur l’autre. Alors pour le moment je cours avec les deux applications lancées :-)

Ces applications sont vraiment géniales : mesure de la vitesse, des montées, des descentes, enregistrement du tracé GPS de la course, calcul des calories brulées. Et si j’avais un cardiofréquencemètre Bluetooth, ma fréquence cardiaque serait aussi enregistrée. Malheureusement, celui qu’Isa m’a prêté ne l’est pas :-) Encore un super gadget, ce cardiofréquencemètre, je sais comme ça directement que mon coeur est en train d’exploser :-D

Bon, je vous laisse, mon application “My Asic” qui gère mon entrainement vient de me dire qu’il faut que j’aille me reposer avant de courir 8Km à l’allure footing demain !

Olivier MARTINEAU Ecrit par :   

Entrepreneur enthousiaste (♥︎ produit & kpi), technophile (♥︎ dev & srv), co-fondateur SPREAD, solution SaaS d'engagement clients (♥︎ people & action)

comments powered by Disqus