Posts

November 2020 / tech
À qui confier ses emails ? On ne fait plus de l’email aujourd’hui comme il y a 20 ans. Depuis l’arrivée de Gmail, le niveau a été rehaussé. J’ai utilisé Gmail dès le début enfin dès que j’ai réussi à me faire inviter pour pouvoir y accéder : c’était très “VIP” au début. Et je l’utilise aussi dans mon entreprise, via Google Suite. Pourtant, on peut ne pas avoir envie de faire tout passer chez Google.
March 2020 / startup
Télétravail, de nouveaux besoins de management Cet article est la suite logique de Télétrail, coté technique” Après avoir réglé les problèmes techniques du télétravail à cause du COVID 19, voilà le temps des vrais chalenges : le management d’équipes à distance. Comme la plupart d’entre nous, ma culture du travail en entreprise est basée sur le présentiel : tout le monde dans un même espace à un même moment (ça ressemble à une pièce de théâtre comme concept, d’ailleurs…).
March 2020 / startup
Télétravail, coté technique Comme beaucoup d’entreprises, nous sommes passés en mode 100% télétravail. Nous pouvions fermer les bureaux, donc nous l’avons fait. Je commençais à réfléchir à l’organisation du télétravail depuis le début de la semaine : avec l’Italie en confinement, c’était évident qu’on allait aussi y venir rapidement. Du coup, avec Vincent, mon CTO nous avons commencé à y réfléchir, et voir quelle organisation nous pourrions mettre en place.
May 2019 / lifehack
Time is… money, forcément. Le temps, c’est la seule véritable richesse. Autant on peut utiliser son temps pour gagner de l’argent, autant transformer de l’argent à temps, c’est beaucoup plus difficile… et surtout cela atteint rapidement ses limites. Le temps est un peu le vrai revenu universel, tout le monde à la même quantité à sa disposition. La question est “Comment puis-je l’utiliser au mieux ?“… parce qu’en plus, on ne peut pas le mettre de côté pour l’utiliser plus tard.
January 2019 / lifehack
Twitter addiction Ce 3 décembre, sur un coup de tête, j’ai décidé de me déconnecter de Twitter… Plusieurs petites choses m’ont poussé à couper ce cordon ombilical avec Internet : En cette période de Gillets Jaunes, le niveau de négativité ambiant a déclenché dans ma cerveau l’alerte DEFCON 1 : niveau maximum. Je n’en peux plus de voir toutes les tentatives de récupération politique… Ça m’énerve. Mon planning business très chargé complexifie cette fin d’année.